Logo ligup avec Logo ligue contre le cancer

Des maisons trop propres ?

Posté le 13 mars 2020

Article

On en parle moins, pourtant l’air de nos logements est souvent plus pollué que l’air extérieur. C’est fou, ça ! Heureusement, le rendre plus sain n’est pas si compliqué.

Environnement

Parfums pollueurs

Eh oui, l’air de nos logements est souvent pollué. À la pollution extérieure s’ajoute la pollution intérieure due au tabac, aux insecticides, aux produits ménagers, aux aérosols, aux désodorisants ou aux parfums d’ambiance, aux solvants présents sur les meubles ou les objets, aux moquettes ou revêtements de sol, au chauffage, à l’humidité... Et ce n’est pas cool du tout puisque nous passons environ 80 à 90 % de notre journée dans des locaux fermés, que ce soit la maison, l’école ou les bureaux.

 

Les polluants intérieurs

Il existe différents types de polluants. Tout d’abord, les polluants biologiques : bactéries, virus, acariens, moisissures. Il existe également des polluants chimiques : monoxyde de carbone (gaz incolore et inodore mais mortel à forte concentration et dégagé par des appareils de chauffage mal réglés), des composés organiques volatils aussi appelés « COV » (dégagés par de nombreux matériaux : colles, peintures, produits de nettoyage, parfums chimiques...), le plomb (présent dans les vieilles peintures), et des phtalates (des polluants contenus dans les plastiques). Enfin, certains matériaux produisent des poussières et des fibres émises par certains matériaux.

 

Que faire ? 

Aérer sa maison pour améliorer la qualité de l’air

 

 

Ben oui, que faire ? Arrêter de respirer ? Tu ne vas pas tenir longtemps ! Trêve de plaisanterie : tu peux faire plein de choses pour améliorer l’air de ton appartement ou de ta maison. Tu peux choisir d’utiliser des produits d’entretien écolos (ou juste du vinaigre blanc, ça sert pour tout), des peintures sans solvants, aérer ta maison au moins deux fois 10 minutes par jour (aux heures où il y a le moins de circulation automobile), ne pas boucher les aérations, ne pas utiliser d’encens, de parfums d’intérieur, de bombes aérosols, passer l’aspirateur et faire le ménage régulièrement, demander aux adultes de fumer dehors... Attention également aux meubles, moquettes, jouets, peluches ! Ils contiennent souvent des formaldéhydes, très mauvais ! Choisis des produits avec un écolabel (NF Environnement, Écolabel européen, Agriculture biologique, Nature et progrès...). Ça peut paraître pénible mais il faut juste en prendre la peine : notre planète et notre santé en valent la peine !