Logo ligup avec Logo ligue contre le cancer

Le cannabis à la loupe

Posté le 11 mars 2020

Clap Santé

Le cannabis est souvent associé aux ruelles sombres, aux dealers des quartiers ou aux musiciens bien inspirés. En réalité, cette drogue présentée comme naturelle n'a rien d'écologique. Elle représente un danger pour la santé et fait peser des risques sur l'ensemble de la société. Ce numéro de Clap'santé t’aide à la décrypter.

Addiction

TÉLÉCHARGE LE NUMÉRO

LIS LE NUMÉRO EN LIGNE

Abonne-toi au magazine Clap’santé en téléchargeant le bulletin et en l’envoyant par courrier à : La Ligue contre le Cancer - Service Prévention - 14 rue Corvisart - 75013 Paris ou par email : magazine.clapsante@ligue-cancer.net

Retrouve des informations complémentaires à ce numéro

Le cannabis bientôt testé pour soulager la douleur (complément de la page 2)

Tu as peut-être entendu parler du cannabis thérapeutique ou médical. Autorisé dans 40 pays, il sera testé en France à partir de septembre 2020, de façon très encadrée.

Quand tu entends parler de cannabis médical, tu imagines des patients sur leur lit d'hôpital, cachés derrière un nuage de fumée ? Tu fais fausse route. D'abord parce que l'usage du cannabis pour soigner n'est pas vraiment nouveau. Les plants de cannabis comprennent deux molécules intéressantes pour les soignants : le tétrahydrocannabinol (THC), qui agit sur le cerveau et le cannabidiol (CBD), qui favorise la relaxation musculaire. Comme les quantités de molécules diffèrent en fonction des variétés de plantes, les scientifiques les ont isolées pour mieux les doser. En France, des médicaments qui contiennent des molécules de cannabis peuvent déjà être utilisés à titre exceptionnel depuis 2001. Selon la maladie et les effets thérapeutiques recherchés, le médecin va donner plus de CBD ou plus de THC. Cette vidéo explique bien quels malades peuvent être concernés :

Comme les médicaments à base de molécules issues du cannabis sont chers et difficiles à conserver, certains soignants militent pour que le cannabis puisse être utilisé « en entier ». En Europe, 17 pays ont déjà autorisé le cannabis thérapeutique. En France, les députés ont voté pour des expérimentations qui devraient commencer en 2020. Mais cela n'a rien à voir avec la légalisation du cannabis. Ces tests seront très encadrés et ne concerneront que 3000 personnes dans des cas très particuliers. Déjà, les malades ne se verront pas prescrire de l'herbe ou de la résine à fumer. Pour éviter les dangers de la combustion sur les poumons, source de cancers et maladies du cœur, les médecins ne prescriront que des huiles ou des fleurs séchées à infuser. Ensuite, si des patients ressentent des effets euphorisants ou désagréables, ils devront appeler leur médecin. Le cannabis n'a rien du médicament miracle qui pourra tout soigner. Il est surtout étudié pour sa capacité à soulager les patients, pas pour les faire planer !

En savoir plus sur le cannabis  et ses effets sur le corps et la santé

Si tu n'as pas encore lu ton Clap'santé et que tu t'interroges sur le cannabis :

Les mots mêlés dans la fumée : la correction (complément de la page 11)