Logo ligup avec Logo ligue contre le cancer

Addiction : c’est pas moi, c’est mon cerveau !

Posté le 4 février 2019

Article

Que l’on soit accro à son smartphone, à sa console de jeux, au chocolat, à la cigarette ou à l’alcool, le principe est toujours le même : le cerveau perd le contrôle, et au bout du compte c’est la liberté qui s’envole ! Découvre comment ça marche.

Addiction

Le contraire de la liberté

L'addiction est une envie répétée et incontrôlable de consommer un produit ou de réaliser un geste. Tu as sûrement déjà entendu parler du tabac, de l'alcool ou des drogues interdites (cannabis, cocaïne...). Toutes ces substances rendent dépendant, car elles te privent de ta liberté de choix. Tu ne trouves pas que c’est contradictoire de vouloir à tout pris être libre (et tu as bien raison !) et en même temps de prendre le risque de devenir l'otage de produits dangereux pour ta santé ?  

Les addictions peuvent à la fois porter sur des consommations de substances et sur des activités, comme les jeux vidéo, les séries, le sport, les achats compulsifs ou les jeux d'argent. Globalement, toutes les substances ou activités qui agissent sur ton esprit et tes sensations sont des drogues. 

Addiction jeux

Passion ou addiction ?

On peut être passionné sans pour autant être accro. Il faut savoir trouver la limite. Les médecins parlent d'addiction si ta consommation de substances ou les activités dont tu ne peux pas te passer te « mangent » le cerveau : tu ne penses plus qu’à ça et tu en délaisses les devoirs que tu dois faire pour l’école, tes activités extra-scolaires, ta famille et même tes copains. Les addictions peuvent avoir des conséquences terribles sur la vie de la personne touchée, mais elles font également souffrir son entourage, car elle modifie sa relation avec eux. 

 

Le messager du plaisir

La dopamine est une petite molécule qui agit comme un coursier. Elle délivre des messages à différentes zones du cerveau, en empruntant le circuit de la récompense. Quand elle le parcourt, on est heureux. Pour faire sortir la dopamine de sa cachette, il faut l'activer. Assouvir les besoins naturels de ton corps, comme manger ou boire, suffit. Les petits plaisirs déclenchent également de la dopamine : faire des câlins à ceux qu’on aime, danser comme un fou, se préparer un chouette goûter devant son film préféré… La vie est faite de petits plaisirs, ne t’en prive pas ! Quand tu consommes un produit addictif qui agit sur le cerveau, la dopamine sera libérée en très grande quantité ! Et hop, tu vas ressentir cette sensation de bien-être. Mais le hic, c'est que le cerveau a une mémoire d'éléphant et qu'il cherchera à revivre cet instant où il a eu le sentiment que tout allait bien. Résultat : il faudra à nouveau consommer, et souvent augmenter la dose. Le phénomène de dépendance est alors enclenché. 

 

En cas de besoin, renseigne-toi auprès de Drogues Info Service : http://www.drogues-info-service.fr/ou 0 800 23 13 13. C’est anonyme et gratuit !