Logo ligup avec Logo ligue contre le cancer

Sciences et santé, les deux alliées

Posté le 11 juin 2018

Clap Santé

Grâce à la recherche scientifique appliquée à la santé, on vit mieux et plus longtemps aujourd'hui. Mais toutes les découvertes peuvent-elles et doivent-elles être appliquées? Clap'santé t'aide à faire le tri.

Bien-être

 

TÉLÉCHARGE LE NUMÉRO

LIS LE NUMÉRO EN LIGNE

Abonne-toi au magazine Clap’santé en téléchargeant le bulletin et en l’envoyant par courrier à : La Ligue contre le Cancer - Service Prévention - 14 rue Corvisart - 75013 Paris ou par email : magazine.clapsante@ligue-cancer.net


Retrouve ci-dessous des informations complémentaires à ce numéro :

Quand l'huile rencontre l'eau

(Complément de la page 9)

Tu as essayé l'expérience proposée en page 9 de ton Clap'santé ? Voici ce que tu as dû écrire dans ton tableau de démarche scientifique.

  • Quand tu as rempli un verre avec de l'eau puis versé l'huile par-dessus, qu'as-tu observé ? L'huile se place au-dessus de l'eau.
  • Dans la case hypothèse, tu pouvais supposer que le poids de l'huile était inférieur à celui de l'eau.
  • Pour le vérifier, tu pouvais proposer une expérimentation : peser le verre n°3 rempli d'eau et le n°4 rempli d'huile, à l’aide de la balance.
  • Dans la case résultat, tu as dû noter que le verre d'huile pesait moins lourd que le verre d'eau.
  • En conclusion, tu pouvais donc écrire que pour un même volume de liquide, l'huile est plus légère que l'eau. Ton hypothèse était validée !

Et alors ? Que se passe-t-il lorsque des hydrocarbures sont déversés dans la mer ?

Ils flottent. Comme la couche d’hydrocarbures (le pétrole) est plus légère que l’eau, elle reste à sa surface. Mais pour les oiseaux, ils s’enfoncent plus dans le pétrole que dans l’eau – plus léger,  le pétrole les soutient moins bien pour nager que l’eau - Conséquence les oiseaux s’enfoncent plus et nagent entre les deux couches pétrole et eau, ayant plus de mal à respirer, à garder la tête au-dessus de la couche d’hydrocarbures, se fatiguant et buvant des tasses de pétrole.  Les oiseaux qui se posent à la surface pour pêcher finissent englués. Ils n'arrivent plus à voler, s'épuisent et peinent à se nourrir. Sans aide, ils finissent par se noyer dans la couche d’hydrocarbures. 
Les habitants de la mer sont aussi menacés car les nappes de pétrole limitent les échanges d'oxygène entre l'air et l'eau. Les végétaux, le plancton, les poissons... tout le monde est affecté !

Gras... un peu, beaucoup, passionnément ?

(Complément de la page 9)

Tu te demandes ce qu'a pu donner l'expérience sur le gras de la page 10 de ton Clap'santé ?
Voici les photos réalisées avec une olive, une chips, un morceau de fromage et un biscuit industriel. Tu peux voir tout le gras qui a coulé après seulement deux heures au soleil ! Cela donne à réfléchir !

Pour autant, cela ne signifie pas qu’il faut définitivement supprimer le gras de son alimentation. Le gras est indispensable pour aider ton corps à bien fonctionner. Mais il est important de savoir différencier le bon gras du mauvais gras (le gras saturé, souvent très important dans les produits industriels) et de doser les quantités !

Fabrique ton volcan : l’expérience illustrée

(Complément de la page 10)

 

 

                     

 

 

Discussions au labo : la solution

(Complément de la page 11)